Terrorisme : l’ex-agent secret lève le voile sur les tueurs d’État

Ancien du 3e RPIMa de Carcassonne et de la DGSE, Pierre Martinet lève le voile dans un roman sur un tabou de la République : l’élimination physique de terroristes. Pourquoi ce roman consacré aux agents de la DGSE ? Aujourd’hui en France, il n’y a personne qui vienne de la DGSE ou des Forces spéciales et qui ose faire des romans. Je suis resté vingt ans dans l’armée, sous le béret rouge, dans des unités un peu spéciales, et cinq ans au service action de la DGSE. Cela m’influence. Je mélange la réalité, la fiction, avec un fond de géopolitique d’actualité : la montée des groupes islamistes autour de la Méditerranée. Vous décrivez des agents qui ont pour mission de tuer des gens à l’étranger. Fiction…

0 commentaire
  • 1
  • 2
Fermer le menu